Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Un moment d'évasion

Un moment d'évasion

Menu
Les Plantiers, au coeur des Cévennes.

Les Plantiers, au coeur des Cévennes.

Un petit report sur le week-end que nous venons de passer non loin de la maison.
Mon rayon d'action étant assez limité pour le moment, nous nous sommes contenter, en sans regret, d'un camping assez sympa en plein cœur des Cévennes.
Nous voulions changer un peu de notre coin adoré à St Etienne la vallée française, c'est pourquoi nous sommes allés au camping Le caylou au village "Les Plantiers", au dessus de St Jean du Gard et Anduze.
1 heure de route et hop !!

Camping deux étoiles très très sympa, avec piscine, ce qui nous motiva pour notre choix histoire que mon fiston puisse s'éclater avec des copains.
D'ordinaire nous sommes plus pour du sauvage mais je dois avouer que pour les gamins (et les grands), une piscine quand il fait 35°, c'est assez sympa.

Emplacement très calme, pas de voisin et juste au bord de l'eau.

Image

Image

Image

Image

Notre jardin 

Image

Image

Image

La piscine à 12h00:

Image

Grillade oblige après les plongeons dans la piscine à l'eau de source...

Image

Aprem bien sympa puisque nous avons remonté la rivière durant un long moment sous un soleil de plomb.
Pas de photos, dommage car les paysages étaient...

Le soir, après un apéro suivi du repas, bien mérités tous deux, la nature nous a rappelé que parfois, l'eau ça mouille :rain: 
Cela fait longtemps qu'il n'avait pas plu, et bien c'est chose faite...

Image

La nuit fut mouvementée avec un orage assez violent. Je vous passe les détails sur le réveil en fanfare à 03h00 du mat avec le Tarp prêt à s'envoler, vu les bourrasques de vent.
Mon système, breveté © de la mort, pour le Tarp a ses limites tout de même !!
Le matin ne fut pas triste non plus, toujours sous l'orage, je me suis mis en mode de survie, poncho du petit chaperon rouge et j'ai affronté la pluie et le vent pour sauver ma famille d'un vil destin... :MrPate: 

Image

Image

Image

Image

Enfin hors de danger  :green: 

Image

Notre jardin a quelque peut grossi son niveau d'eau:

Image

Image

Bon je vous passe aussi les détails sur le comment j'ai pu sortir le T4 enlisé dans la boue avec une petite montée bien grasse et 5 cm de flotte...
Merci au pépé avec sa 504 pick-up et sa sangle :rock: 
Bref...

Le soleil refait son apparition juste au moment où nous sortons du camping...
Hop, on prend à droite pour aller faire un tour au village.
Pas déçu de notre choix !!

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Subtil mélange de genre, pourtant à quelques mètres l'un de l'autre: 

Tropical
Image

Désertique
Image

La visite du village arrivant à son terme, nous nous sommes intéressé à un petit panneau " église XII ". J'en frétillais d'avance...
Nous décidâmes d'aller visiter cette bâtisse romane chargée d'histoire.
J'vous la fait courte:

Inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1986.
Elle est mentionnée dans le cartulaire du prieuré Notre-Dame du Bonheur en 1249.
Le gros oeuvre paraît avoir été édifié en trois étapes entre 1100 à 1200, utilisant le schiste, remarquablement appareillé, sans aucun décor sculpté : d'abord l'abside semi-circulaire voûtée d'un cul de four et de la travée de chœur, puis la nef voûtée en berceau brisé à deux travées et enfin une grande chapelle méridionale dont l'arc d'entrée est consolidé aujourd'hui par un pilier en béton.
En 1503, furent ajoutées deux chapelles au nord (disparues) et un clocher-tour au sud dont le porche d'entrée voûté en berceau, utilise la fraidonite, pierre dure se prêtant bien à la sculpture. Les étages sont ornées de baies. Sur la façade du clocher à hauteur du premier étage, un cartouche rectangulaire surmontée d'un cadran solaire indique la date de construction du clocher et porte les monogrammes du Christ et de la Vierge.
L'histoire du bâtiment est mouvementée. Lorsque la vallée Borgne devint protestante en majorité, l'église de Saint-Marcel de Fontfouillouse a pu être utilisée pour le culte protestant jusqu'à la construction d'un temple situé dans le hameau des Plantiers, comme ce fut un cas général.
Après la Révocation de l'Edit de Nantes, le temple fut détruit et les protestants, obligés désormais d'assister à la messe, réinvestirent l'église qui s'avéra trop petite.
Lors de la révolte des Camisards, elle fut incendiée en 1702 et reprit du service vers 1723 pour cesser définitivement en 1794.
Suivit une longue période d'abandon où elle subit quelques déprédations.
Les pouvoirs publics s'intéresseront à sa rénovation dans les années 1970 et 2001.



Une rando improvisée, en tongues puisque chaussures de marche étaient gorgées d'eau, c'est parti mon kiki !! 

Attendez, je crois qu'une personne veut se joindre à nous pour la balade... :green: 

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Enfin, notre église tant attendue :sun: ==> :whew: 

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Retour par le col du Pas, puis Valleraugue, Ganges et la maison

Image

Image


Je n'ai pas osé mettre les photos du nettoyage de tout le matos ainsi que du T4...
Toujours est-il que nous avons passé un excellent moment, un de plus.